35 35

Comité national de gestion de la crise de la pandémie du COVID-19 au Burkina Faso: Réformer pour être plus efficace (12/05/2020)

Le Premier Ministre, Son Excellence Monsieur Christophe Joseph Marie DABIRE a présidé la 2e session du Comité national de gestion de la crise de la pandémie du COVID-19 à Ouagadougou ce lundi 11 mai 2020. Cette session a pour but de discuter autour de la feuille de route, d’élaborer et de coordonner le plan d’action de lutte contre l’épidémie, ainsi que la coordination du plan d’action national en lien avec l’appui des partenaires dans la lutte contre la crise.

C’est une session qui se tient à un moment où le Burkina Faso a amorcé une autre étape dans la lutte contre la maladie à coronavirus, avec le fléchissement de la courbe épidémiologique. Les restrictions des libertés ont été allégées mais cela ne doit en aucun cas conduire à un relâchement, a indiqué le Premier ministre, Christophe Joseph Marie DABIRE. Cet allègement des restrictions a permis d’amorcer une reprise des activités, cela pour soulager les souffrances des populations et relancer l’économie, tout en maintenant une vigilance accrue sur l’évolution de la pandémie. Ce qui a également conduit à une restructuration du comité pour lui donner plus de dynamisme et d’efficacité, a-t-il souligné.

Cette 2e réunion du Comité national de gestion de la crise de la pandémie de COVID-19, se pose donc comme une occasion pour les acteurs impliqués de se déterminer davantage à faire face aux nouveaux enjeux de la maladie. La sensibilisation pour briser la chaine de transmission communautaire, la prise en charge des malades et la mobilisation des ressources doivent rester au centre des préoccupations du comité. Cela, pour éviter une résurgence de la pandémie, au risque de plomber toute l’économie nationale. 

Le Chef du gouvernement en appelle donc à l’implication de tous autour du secrétariat exécutif du Comité pour consolider les acquis et répondre plus efficacement aux attentes des populations. 
La réorganisation de ce comité, avec la création des comités sectoriels permet de mieux soutenir le ministère de la Santé, dans la coordination des comités régionaux pour la lutte sur le terrain pour contrer la propagation de l’épidémie.  Ces comités sectoriels et régionaux ont pour mission de proposer des plans d’actions sectoriels et régionaux afin de juguler les effets de la crise.