35 35

Plan de riposte du COVID-19 : le ministre en charge de l’Eau donne des détails sur les mesures sanitaires et sociales de son département. (09/04/2020)

Le ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Ambroise Niouga OUEDRAOGO était face aux journalistes ce mardi 07 avril 2020 à Ouagadougou. Objectif faire le point du plan de riposte et les mesures sanitaires et sociales du secteur de l’eau dans la mitigation des effets du Covid-19.

Le 02 avril dernier, le chef de l’Etat annonçait des mesures sociales dans plusieurs secteurs pour soulager les populations dans le cadre de la lutte contre l’épidémie du Covid-19.

Dans le secteur de l’eau, il a été décidé de la prise en charge des factures d’eau de la tranche sociale et la gratuité de la consommation au niveau des bornes fontaines.

Selon le ministre Ambroise OUEDRAGO, le nombre d’usagers impactés par la mesure d’accompagnement du gouvernement, va toucher l’ensemble des branchements particuliers et des  bornes fontaines. Ce sont 446 349 abonnés particuliers actifs, soit environ 3 570 800 consommateurs concernées ; 3 486 bornes fontaines actives, soit 871 500 personnes concernées.

Le ministre rassure que le gouvernement prendra totalement en charge la consommation d’eau de la tranche sociale de 0 à 8m 3 /mois qui s’élève à 3 300 F CFA pour les consommations d’avril, mai et juin de tous les abonnés. Cependant, toute personne qui consommera plus de 8m3, payera le surplus de sa consommation. Egalement pendant ces trois mois, les pénalités sur les facteurs de l’ONEA sont annulées.

Au niveau des bornes fontaines la mesure de gratuité va concerner 871 500 personnes et coutera 2 290 800 000 FCFA à l’Etat burkinabè.

Tout gestionnaire de borne fontaine qui refusera de servir de l’eau à un  usager moyennant une somme sera sanctionné, a indiqué le ministre.

Le coût total de la mise en œuvre des mesures sociales au titre du ministère en charge de l’Eau est estimé à environ 6 700 000 000 F CFA.

Au niveau des bornes fontaines la mesure de gratuité va concerner 871 500 personnes et coutera 2 290 800 000 FCFA à l’Etat burkinabè.

Tout gestionnaire de borne fontaine qui refusera de servir de l’eau à un  usager moyennant une somme sera sanctionné, a indiqué le ministre.

Le coût total de la mise en œuvre des mesures sociales au titre du ministère en charge de l’Eau est estimé à environ 6 700 000 000 F CFA.